Satoshi Miazaki

L’année 1950 voit un jeune garçon âgé de 12 ans, Satoshi MIYAZAKI, s’intéresser de près aux arts martiaux. Dans un premier temps le judo puis vient le temps du karaté. Il obtient sa ceinture noire à l’âge de 18 ans.

Etudiant en sciences économiques, il s’inscrit dans l’école de Senseï Masatoshi Nakayama en entrant à l’université de Takushoku. Il rejoint l'équipe de Takushoku composée de Asano, Kisaka, Ochi et Tabata. Ils sont premiers au championnat du Japon. Après quatre ans de compétition, Sensei Nakayama envoie Miyazaki à la J.K.A. pour suivre une formation d'enseignant. Miyazaki participa à toutes les finales en kumité pendant dix ans et a participé à de nombreuses compétitions de kata. Il gravira plusieurs fois les marches du podium au championnat du Japon.

Après quelques années, il s’expatrie en Europe, suivant ainsi l’exemple d’autres, afin de démocratiser le karaté hors du territoire japonais. Il devient Directeur Technique de la BAKF, en Belgique, où il s’est installé et dispense des stages dans toute l’Europe.

Affectionnant le détail et le mouvement juste, Senseï Miyazaki aime faire pratiquer le kihon qui est pour lui l’essence du karaté. Son enseignement est intense et ses entraînements durs. Senseï Miyazaki considère que l’éducation et le karaté sont indissociables. Lui-même parlait plusieurs langues.

Nous avons eu le privilège de le connaître. Nous n'avons pas su prendre plus que nous n'avons pris. Comme nous regrettons.

Il a laissé dans l’esprit de ses plus proches disciples, une empreinte. C’est à l’âge de 55 ans, le 31 mai 1993, que Senseï Miyazaki, 8ème Dan J.K.A., nous quitte pour un autre monde, nous laissant continuer l'aventure.

Stage Provincial à Sombreffe 2017

Photo de groupe du stage à Sombreffe.